Mise à jour : 12 mai 2015
 Accueil
 Recherche
 Ajouter aux favoris
 Plan d'accès
 S'inscrire à cette pharmacie
 Flux RSS
 F.A.Q.   Aide
 Réservations
 Petites annonces
 Forum
 Messagerie
 Nos Spécialités
 Vos numéros utiles
 Votre trousse à pharmacie
 Mot de passe perdu
 
 
 Actualités
 Santé
 Médication familiale
 Diététique et santé
 Sécurité alimentaire
 Femme
 Enfant
 Homme
 Psychologie   sexologie
 Environnement
 Diététique
 Analyses et examens
 Symptômes et maladies
 
 
Accueil   
ou    
SELARL PHARMACIE DE LA SACRISTINERIE
CTRE CIAL LECLERC
ZI DE LA SACRISTINERIE
17400 ST JEAN D ANGELY
Tel: 05 46 32 00 14
Fax: 05 46 32 41 62
 
 
 
 
Recherche :   
 
Poêle, cheminée : quand se chauffer au bois est dangereux pour la santé

Thèmes Santé -> Environnement
publié le 06/11/2013

Chauffage au bois : mauvais pour les poumons…

Se chauffer au bois est mauvais pour l’appareil respiratoire.
On a notamment observé que les cellules qui tapissent l’intérieur des poumons et de la trachée sont altérés chez les personnes exposées en permanence à la fumée du bois de chauffage. Par ailleurs, la probabilité de souffrir d’allergie au pollen, de rhinite allergique et d’asthme augmente aussi chez les adolescents dont la maison est chauffée au bois.

Attention cependant, les résultats varient d'un appareil de chauffage à l'autre.
Un feu ouvert sous une cheminée mal ramonée, dans une maison que l’on n’aère pas suffisamment, va faire des dégâts.
Un poêle à bois fermé, bien entretenu, dans lequel on brûle des pellets qui ont été conservés dans les règles de l’art, ne devrait pas mettre votre santé en danger.
Pensez tout de même à aérer très régulièrement !


L’intoxication au monoxyde de carbone est possible aussi avec un poêle à bois

Les intoxications au monoxyde de carbone continuent à faire des victimes chaque année.
Dans le domaine, les poêles à bois ne sont pas les plus grands coupables, mais on dénombre tout de même plus d'une dizaine de victimes par an.

Les précautions sont les mêmes que pour les problèmes respiratoires : assurez-vous que votre poêle est en bon état et faites-le entretenir chaque année.

Et au moindre signe d’alerte d’intoxication (nausées, maux de tête, étourdissement), sortez de la pièce et aérez.

Signalons aussi ici le risque de brûlure.
Il est plus présent pour les feux ouverts que pour les poêles, mais bien réel de toute façon puisque vous brûlez quelque chose à l’intérieur de votre maison. Attention, surtout, aux tout-petits qui sont souvent attirés par les flammes !


Chauffage au bois et pollution

Enfin, se chauffer au bois présente un risque pour la santé… de tous ceux qui vous entourent.
En effet, brûler du bois dégage, comme toute combustion, des composés qui peuvent être néfastes si l’atmosphère en contient trop : composés organiques volatils, particules fines, oxydes d’azote, etc. En Belgique, où le chauffage au bois est très minoritaire, ce n’est pas un gros problème. Mais au Canada où les poêles à bois sont beaucoup plus fréquents, ces particules présentent un vrai problème.

Faut-il pour autant renoncer à votre poêle à bois ?
Sûrement pas ! Le bois, sous forme de bûches ou de pellets, reste une énergie renouvelable et relativement peu chère, alternative intéressante au gaz, à l’électricité ou au mazout.
Sachez simplement que vous chauffer au bois ne vous dispense pas d’économiser l’énergie au maximum !
Et faites entretenir vos appareils de chauffage très régulièrement.


Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/11/2013           e-sante.fr

Sources : http://etat.environnement.wallonie.be

 Retour...   Imprimer cette page 
Mentions légales  |  Notice légale  |  Copyright © 2018 - www.pharmattitude.fr  |